Syndrome métabolique de la femme : A-t-il une valeur prédictive indépendante de...

Syndrome métabolique de la femme : A-t-il une valeur prédictive indépendante de ses différents composants ?

Vous devez avoir un compte validé sur le site de la revue Cardiologie Cardinale. .


Abonnez-vous à la revue !
Accès complet aux sites Internet santé : Archives des revues, lecture en ligne, contenus réservés


Inscrivez-vous gratuitement
Accès restreint aux sites Internet santé sans un abonnement à une revue !

Cette étude dite des 3 cités (Bordeaux, Dijon, Montpellier) a inclus 7 612 patients âgés de plus de 65 ans, et indemnes de maladies cardiovasculaires à l’état basal. Sur une période de suivi de 5,2 ans, on a pu dénombrer 275 événements cardiovasculaires. On peut constater que, chez les femmes, il existe une relation significative entre la survenue d’un évènement cardiovasculaire et l’existence d’un syndrome métabolique. A l’analyse cependant, les composants du syndrome métabolique ont une valeur prédictive mais pas le syndrome métabolique par lui-même. Il s’agit donc chez ces personnes âgées et en particulier chez les femmes, d’un marqueur de risque qui n’a cependant pas de valeur prédictive par lui-même en dehors de ses composants. On en reste donc dans ce domaine à une prise en compte essentiellement des facteurs de risque traditionnels. ß

Pour en savoir plus :
Rachas A, Raffaitin C, Barberger-­Gateau P et al. Clinical usefulness of the metabolic syndrome for the risk of coronary heart disease does not exceed the sum of its individual components in older men and women. The Three-City (3C) Study. Heart 2012 ; 98 : 650-5.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire