Évaluation de l’ischémie myocardique : stratégie thérapeutique

Évaluation de l’ischémie myocardique : stratégie thérapeutique

[numéro] Cardiologie Cardinale N° 75 – Octobre 2015 [par] Dany Michel Marcadet, Éric Zerbib | Clinique Turin, Paris CIMEN Val-d’Or, Saint-Cloud

Vous devez avoir un compte validé sur le site de la revue Cardiologie Cardinale. .


Abonnez-vous à la revue !
Accès complet aux sites Internet santé : Archives des revues, lecture en ligne, contenus réservés


Inscrivez-vous gratuitement
Accès restreint aux sites Internet santé sans un abonnement à une revue !

Vous bénéficiez de la lecture en ligne de l'article.

Étymologiquement, l’ischémie (emprunt au grec ancien iskhaimos, “qui arrête le sang”) se définit comme la diminution ou l’arrêt de la circulation sanguine. La conséquence est une souffrance voire une nécrose cellulaire liée au manque d’oxygène (O2) dans le territoire de l’artère concernée.
Par extension, on définit alors l’ischémie myocardique plutôt comme la conséquence tissulaire de cette hypoperfusion, c’est-à-dire comme un déséquilibre entre les apports et les besoins en oxygène du myocarde. Cette ischémie est importante à évaluer, car elle détermine le pronostic et donc le choix thérapeutique.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire